Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 septembre 2013 2 24 /09 /septembre /2013 11:32

S’il était un comité qui était préservé de toute influence politique, c’était bien le Comité consultatif national d’Ethique. J’y ai siégé à plusieurs reprises (entre 1986 et 1988, puis entre 2008 et 2013). Jamais aucune décision n’a été teintée d’une opinion politique et Dieu sait si nous avons eu beaucoup de discussions.


Il fallait changer 7 membres du CCNE. François Hollande a décidé d’en changer 22. On peut s’étonner de ce nombre, mais en réalité, il a tenu à que le CCNE soit marqué à gauche et à gauche toute. Bien évidemment, comme il y a des décisions et des avis importants à rendre, il faut que ce comité soit obéissant pour la PMA pour les couples de lesbiennes, pour éventuellement la GPA, l’euthanasie.

Ce comité d’éthique sera désormais le petit doigt sur la couture. C’est une action extraordinairement dangereuse car ce comité va perdre rapidement toute valeur éthique. Je ne mets pas en cause la valeur des nouveaux membres, mais leur affichage politique connu. Ainsi, un avocat, ami de François Hollande, y prend ses fonctions.

Autre anomalie : il y avait depuis la création de ce comité, la présence de représentants des différentes religions (curés, rabbins, spécialistes de l’islam). Maintenant, ils sont rejetés pour être remplacés par des philosophes qui ne sont bien sûrs pas religieux puisque la laïcité s’impose partout.

C’est un mauvais coup, un nouveau mauvais coup porté par la Gauche. On devrait se poser la question de ces mauvais coups car ils sont toujours orientés vers plus de politique et plus de socialisme, voire encore plus à l’extrême-gauche. Notre république va en souffrir. Elle en souffre et il n’est pas possible de regarder cette politisation les bras ballants.


Pr. Bernard DEBRE
Ancien Ministre
Député de Paris
Ancien membre du CCNE

Partager cet article
Repost0

commentaires