Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 15:25

 

Le monde est en déséquilibre permanent, les révolutions de la Méditerranée sont un formidable espoir pour les peuples, une inquiétude pour les caciques. Les dictateurs tombent, certains facilement, d’autres s'accrochent avec la force du désespoir, en tuant leur peuple.

Une contamination démocratique est en marche., d’autre pays dans d’autres continents vont devoir changer. Quand ? Comment ? Personne ne le sait. Voici le 21ième siècle qui commence. Sera-t-il un monde de paix ? Rien n’est moins sûr.

Les révolutions, aussi souhaitables qu’elles soient, n’accouchent pas d’une paix immédiate, elles sont parfois longues et vacillantes. Le sang peut encore couler, tâchant les drapeaux des peuples. Elles accouchent parfois d'une terreur temporaire, les pays accouchent de la démocratie dans la douleur mais les vagues déferlantes finissent sur la grève de sable blanc.

Dans ce contexte, la France doit avoir une vision claire, ferme : celle des Droits de l’homme, de la liberté. Elle pourra maintenant être en première place, attendue par les peuples dont la mémoire est plus longue qu’on ne le pense. Notre pays est toujours porteur d’espérance, l'a toujours été. Il ne faut donc pas décevoir les peuples en effervescence. C'est pour cette raison qu’il nous faut un véritable ministre des Affaires étrangères.

Alain Juppé a été nourri de l’idéal gaulliste. Il a été un grand ministre des Affaires étrangères alors que j'étais moi-même ministre de la coopération, défendant les diplomaties, affirmant une politique,.
C’est bien le sens de ce remaniement indispensable, car jusqu’ici, comme le décrit François Fillon, la voix de la France était devenue inaudible, la France n’était plus, pour les peuples, le pays des libertés et de l’espérance.
Cette politique ne sera pas facile. Il est vrai que pendant quelques mois ou années, le chaos pourrait s’installer dans le monde, les peuples pourraient se mettre à migrer, les uns déçus par la lenteur des transformations qu’ils espéraient, les autres profitant du chaos pour assouvir leur rêve de migration.

La République française doit aider les nations nouvelles à se développer, à concevoir des constitutions équilibrées, à assouvir leur soif de liberté. Tâche difficile dans cet état de crise économique et de guerre économique.
Alain Juppé pourra vraisemblablement jouer ce rôle aux côtés de Nicolas Sarkozy. Restaurer l’image de notre pays et redonner l’espoir aux peuples.


Pr Bernard DEBRE
Ancien Ministre de la Coopération
Député de Paris
 
Partager cet article
Repost0

commentaires