Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 novembre 2011 1 14 /11 /novembre /2011 09:23
 

 

 

François Sauvadet, ministre centriste, déconseille à Hervé Morin, son patron au Nouveau Centre, de poursuivre dans son intention d'être candidat à la présidentielle.
François Sauvadet, ministre centriste, déconseille à Hervé Morin, son patron au Nouveau Centre, de poursuivre dans son intention d'être candidat à la présidentielle. | AFP
Le ministre de la Fonction publique François Sauvadet (Nouveau Centre, NC) prévient , le président de son parti qu'il ne soutiendra pas son éventuelle candidature à la présidentielle, la jugeant inutile et «dangereuse» pour le centre et la majorité.

«Hervé Morin est un ami et j'ai construit le Nouveau Centre, j'ai voulu le Nouveau Centre avec lui, nous l'avons porté, nous l'avons fait grandir, nous avons un groupe parlementaire à l'Assemblée Nationale qui a apporté aussi sa pierre dans l'exercice de la majorité», rappelle vendredi François Sauvadet dans un entretien au Talk Orange/le Figaro.  «Mais voilà, dit-il, une candidature à la présidentielle il faut qu'elle soit utile à la majorité et qu'elle soit utile au Centre.
Est-ce que c'est le cas pour la candidature d'Hervé Morin ? Je dis franchement non», répond l'ancien patron des députés centristes. Qui remarque cruellement que l'ancien ministre de la Défense, malgré le retrait de Jean-Louis Borloo, «reste scotché dans les sondages à 0,5/1%». S'entêter, pour Sauvadet, pourrait même conduire Morin à se décrédibiliser.

Pour le ministre centriste, «l'enjeu n'est pas de négocier après un deuxième tour un quelconque programme dans lequel nous aurions de l'influence, l'enjeu c'est d'avoir de l'influence à priori pour peser sur le projet qui sera porté par le candidat du second tour».

C'ets pourquoi, prévient-il, il ne soutiendra pas Hervé Morin s'il décidait tout de même d'être candidat.

Partager cet article
Repost0

commentaires