Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 11:35
1 octobre 2011

La majorité sénatoriale est désormais de gauche. En perdant des élections locales et notamment les municipales, le collège de « grands électeurs » s’est modifié en se colorant en rose.
Ce constat étant établi, il nous faut maintenant vite rebondir et organiser la riposte et la relève. Alors que les instances démocratiques locales sont aux mains de l’opposition nationale, l’Association des Élus Régionaux de France dont je suis membre fondateur, voit sa raison d’être singulièrement renforcée. Les élus qui sont dans l’opposition ne font pas un travail facile, parfois ingrat. Un lien doit être établi entre tous. Un lien qui permettra de combattre, d’une seule voix, plus structurée, plus forte et plus audible, une ARF (Association des Régions de France) qui s’est muée en bastion anti-gouvernemental et auquel il faut répondre sur tous les fronts, celui de la défense de l’action de la majorité présidentielle, autant que celui de la dénonciation au quotidien de la gestion alarmante des régions depuis 2004.
L’échec au Sénat doit être un élément déclencheur. J’appelle les élus régionaux de la majorité présidentielle à nous rejoindre le 5 octobre prochain à Paris lors du 1er Congrès fondateur de l’AERF. Cette structure est une chance. Elle est un outil précieux pour la reconquête de nos territoires. A nous, conseillers régionaux, de nous en saisir sans plus tarder pour préparer les échéances à venir.

Partager cet article
Repost0

commentaires