Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 16:28

J’ai entendu, l'autre jour, Noël Mamère décrire l’état de la France. L’UMP a donc placé partout ses hommes : au niveau de la presse, de la magistrature, de l’enseignement, de l’audiovisuel etc. etc. Non seulement il s’agit là de mensonges éhontés, mais surtout d’une méthode absolument déplorable pour faire croire une chose qui n’est pas vraie.

Tout le monde a remarqué que la presse française était tout sauf pro Sarkozy. Voulez-vous quelques titres : le Point, l’Express, le Nouvel Observateur, Marianne, et même les quotidiens, à l'exception du Figaro. Ouf ! Au moins un journal qui ne serait pas systématiquement contre Nicolas Sarkozy.

Quant aux radios, il est difficile d’en trouver une qui soit louangeuse pour le bilan et l’action du Président. Elles sont équilibrées, mais plutôt à gauche.

Quant à la magistrature il est possible même d’en être un peu effaré. Elle penche à gauche, que dis-je, elle est à gauche pour la quasi totalité des juges ! Ils appliquent certes la loi, toute la loi, mais souvent interprétée à leur façon. Il ne convient pas de citer les noms car il ne s’agit pas ici d’une liste de dénonciation, mais enfin !

Il serait possible aussi de signaler que, puisque l'on parle d’État UMP, la totalité des régions, sauf une, est à gauche, tout comme la majorité des départements, le Sénat, la Cour des comptes, la présidence de la Commission des Finances à l’Assemblée nationale. Bref, cela ressemble plutôt à une France socialiste qu’à une France UMP.

Certes, des magistrats, en très petit nombre, ont eu le malheur d’afficher leur amitié avec Nicolas Sarkozy. Ceux-là, bien entendu, sont disqualifiés par la presse, de gauche, par les télévisions et les socialistes bon teint.

Il y a quelques patrons qui sont à droite. Peut-on diriger, en France, une entreprise, petite, moyenne ou grande, étant à gauche ? Je vous laisse réfléchir à ce sujet. Les mauvaises langues diront qu’il s’agit là de la « finance ». Les gens sensés diront qu’il s’agit tout simplement d’une principale source d’embauche et de travail en France.

Voici la façon dont la campagne électorale avance. D’un côté, Nicolas Sarkozy, pendant 5 ans, a été « assassiné », injurié. Pendant la campagne, il est critiqué, ce qui est normal, mais également injurié. La France est décrite comme totalement sous la dépendance de l’UMP. De l’autre côté, il existe une réalité heureusement bien plus équilibrée avec un peu plus de gauche que de droite.

Cette attitude est caractéristique des campagnes menées par l’extrême gauche et la gauche. Il faut bien comprendre que, s’ils arrivaient au pouvoir, ce serait à l’évidence une « purge » très classique. Il ne resterait alors que des hommes de gauche à tous les postes clés de notre pays. Il faut bien se faire obéir !


Pr. Bernard DEBRÉ

Ancien Ministre
Député de Paris
 
Partager cet article
Repost0

commentaires