Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mars 2011 1 28 /03 /mars /2011 20:22

Le Front national (FN) est un parti politique français nationaliste fondé le 5 octobre 1972 par Jean-Marie Le Pen et présidé, depuis le 16 janvier 2011, par Marine Le Pen. Son nom complet, à l'origine, était Front national pour l'unité française (FNUF).
 
Aux élections législatives de 1973, le parti obtient 1,33% des voix et lors de la présidentielle de 1974, il obtient à peine plus de la moitié : 0,75% ! Les élections qui suivent se ressemblent (0,33% aux législatives de 1978 et 0,18% à celles de 1981). En 1980, le Front national ne compte que 270 adhérents. Les résultats sont tels qu'à l'élection présidentielle de 1981, Jean-Marie Le Pen ne pourra pas se présenter (il n'aura pas les 500 signatures nécessaires).
 
 

C'est grâce à la gauche que le FN a pu exister

 
 
François Mitterrand, élu Président de la République en 1981 va rapidement connaitre de graves difficultés. En effet, l'année 1983 est marquée par le tournant de la rigueur, politique lourdement sanctionnée par les Français lors des scrutins suivants.
 
Pour ne pas perdre le pouvoir auquel il tient tant, François Mitterrand ne va pas hésiter à mettre en oeuvre une stratégie visant à faire progresser le front national :
1) Il intervient personnellement pour faciliter l'accès de Jean-Marie Le Pen aux médias français, comme l'a reconnu lui-même Bruno Gollnish.
2) Il agitera le fameux « droit de vote des étrangers » à chaque élection ce qui permettra au Front National de prospérer en s'opposant à cette mesure que Mitterrand n'a, soit dit en passant, jamais mis en oeuvre.
3) Avec sa cellule de l'Elysée, il participera à la création de SOS RACISME, dont la mission était double : diaboliser le Front National et ses électeurs tout en lui assurant une publicité gratuite en manifestant bruyamment lors de chaque meeting du FN.
4) Le dernier cadeau qu'il offrira au Front National sera la mise en place de l'élection à la proportionnelle, permettant d'obtenir 35 députés lors des élections législatives de 1986. Cela permettra au Front National d'obtenir un enracinement local.
 
 

L'intérêt pour la gauche de voir émerger le Front National est indéniable

 
 
Cette stratégie sera payante :
- Aux élections européennes de 1984, le FN totalise 10,95% des voix
- Aux élections législatives de 1986, le FN totalise 9,65% des voix et compte 35 députés, (suite à la loi instituant la proportionnelle)
- A l'élection présidentielle de 1988, le FN totalise 14,38% des voix
 
Le jeu habile qui consiste à faciliter l'accès du FN aux médias est totalement maitrisé par François Mitterrand, il s'en servira jusqu'à la fin de son deuxième mandat.
 
 

La gauche critique tout azimut, ne propose rien, mais elle a la chance de pouvoir compter sur… le Front National !

 
 
Quand la gauche est en difficulté, comme en 1997, elle peut compter sur son allié objectif. En effet, lors de ces élections, le Front national est présent dans 131 circonscriptions au second tour, provoquant ainsi de nombreuses triangulaires qui ont permis à la gauche d'emporter les élections. A l'assemblée nationale, la gauche remporte grâce au FN, 306 sièges (dont 35 pour les communistes), sur 577 ! Le Front national, lui, ne sera pas récompensé de ses efforts, puisqu'il n'obtiendra aucun siège.
 
Depuis près de 30 ans, c'est la même rengaine. La gauche vient, à chaque élection, faire des leçons de moral à la droite et aux français en général en leur expliquant ce qui est bien et ce qui est mal, pour qui il faut voter, et pour qui il ne faut surtout pas voter. Alors, aux donneurs de leçons, il convient naturellement de rappeler qui a fait quoi, et pourquoi on en est la !
 
La démocratie nous invite à ne pas occulter la vérité. Le vrai danger de la démocratie serait d'oublier la véritable histoire de l'avènement du front national.
 
 

Partager cet article
Repost0

commentaires