Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 mars 2011 7 13 /03 /mars /2011 14:43
Source : La Tribune.fr  
Copyright Reuters
Copyright Reuters Copyright Reuters
Un rapport remis cette semaine au Premier ministre propose de réduire la retraite des fonctionnaires, et d'en augmenter l'âge de départ de 60 à 65 ans.

Alors que des dizaines de milliers d'employés de la fonction publique sont en train de perdre leur emploi à cause de la cure d'austérité en cours au Royaume-Uni, ils vont avoir une raison supplémentaire de s'inquiéter. John Hutton, ancien ministre travailliste des Retraites, et chargé d'un rapport par les conservateurs sur le sujet, doit remettre ce jeudi ses travaux.

Comme ailleurs dans le monde occidental, les nouvelles vont être mauvaises pour les six millions de fonctionnaires et employés du service public britannique (le secteur privé est régi suivant un autre système).

Changement explosif

A cause de l'allongement de l'espérance de vie, John Hutton va proposer de baser le calcul des retraites sur la moyenne des revenus, plutôt que sur le salaire final, comme c'est le cas actuellement. Cela reviendrait à une claire réduction des traitements. Autre changement explosif : l'âge de la retraite devrait passer à 65 ans, contre une moyenne de 60 ans actuellement (les retraites sont différentes selon les secteurs). Cela reviendrait à un alignement sur le secteur privé. Dernière bombe : le calcul des retraites serait aligné sur l'indice des prix à la consommation et non plus l'indice des prix des ventes au détail, qui a tendance à être inférieur. Cela serait l'équivalent d'une baisse de 15% sur l'ensemble d'une carrière.

Ces recommandations sont en soi politiquement explosives. Mais les syndicats craignent que George Osborne, le chancelier de l'Echiquier, ne décide d'aller encore plus loin. "La crainte est que le gouvernement ne choisisse que ce qui l'arrange dans ces recommandations", estime Gail Cartmail, vice-secrétaire général de Unite, principal syndicat britannique.

John Hutton, dans son rapport intermédiaire en octobre, avait en effet précisé que la réforme ne devait pas être trop violente, dans la mesure où les employés de la fonction publique ne bénéficient pas de retraites en or : 90 % d'entre eux touchent actuellement moins de 20.000 euros par an (la moyenne est cependant faussée par les employés qui n'ont fait qu'une partie de leur carrière dans la fonction publique).

Éric Albert, à Londres - 11/03/2011, 20:57  | 
Partager cet article
Repost0

commentaires