Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 23:47
 
SONDAGE - La candidature de Nicolas Sarkozy toujours impopulaire

 

Le chef de l'État marque quelques timides points auprès des Français, tandis qu'à droite, aucune alternative sérieuse ne se dégage.

SONDAGE - La candidature de Nicolas Sarkozy toujours impopulaire

Pour les sympathisants de l'UMP, Nicolas Sarkozy reste le candidat le plus à même de mener le combat en 2012. © Benoit Tessier / AP/Sipa

 
Alors que Nicolas Sarkozy n'a toujours pas officialisé ses intentions pour 2012, l'impopularité de sa candidature à la prochaine présidentielle persiste en dépit d'une légère embellie. Selon un sondage Ipsos-Le Point*, 58 % des Français sont hostiles à le voir se représenter contre 63 % en février dernier. 36 % d'entre eux souhaitent au contraire le voir briguer un nouveau mandat alors qu'ils n'étaient encore que 34 % il y a huit mois. Dans le détail, parmi ceux qui lui sont favorables, la part des convaincus a également augmenté. Ils sont ainsi 16 % à lui dire "oui, vraiment" contre 9 % en février dernier.

Du côté des sympathisants de l'UMP, le chef de l'État n'est pas contesté. Par rapport au moins de février, la candidature du chef de l'État a gagné 4 points de popularité (de 74 à 78 %). Même si les proches du parti majoritaire restent quand même 21 % (contre 24 % en février) à souhaiter que Nicolas Sarkozy renonce à un deuxième mandat.

Recours fragiles

Dans l'hypothèse où le chef de l'État ne se représenterait pas, les deux personnalités les plus à même de le suppléer seraient, dans l'esprit des Français, à quasi-égalité, le Premier ministre François Fillon (27 %) et le ministre des Affaires étrangères Alain Juppé (26,8 %), loin devant Dominique de Villepin (18 %), Jean-François Copé (6,1 %) et Xavier Bertrand (2,7 %). Auprès des sympathisants de l'UMP, François Fillon creuse en revanche nettement l'écart avec Alain Juppé, 42 % contre 31 % (+ 11 points). Dominique de Villepin atteint lui péniblement les 10 %, toujours suivi de Jean-François Copé (7 %) et de Xavier Bertrand (5 %).

Pour autant, ces deux candidatures potentielles ne suscitent pas d'engouement particulier... Seuls 28 % des Français (27 % des sympathisants UMP) estiment que François Fillon serait "un meilleur candidat" que Nicolas Sarkozy, 15 % des sondés (21 % des sympathisants UMP) jugeant au contraire qu'il serait moins performant. Une majorité de Français (51 % et 48 % des sympathisants UMP) pensent qu'au fond le Premier ministre ne ferait "ni un meilleur, ni un moins bon candidat". Quant à l'autre recours possible, l'ancien Premier ministre Alain Juppé, 33 % des Français pensent qu'il ferait "un meilleur candidat" que Nicolas Sarkozy tandis que 19 % d'entre eux estiment qu'il serait moins bon. Sur son cas, les sympathisants UMP se montrent très partagés puisque 31 % y voient un "meilleur candidat" et presque autant (30 %) jugent qu'il serait moins performant que l'actuel chef de l'État.

* Sondage réalisé par téléphone, le 30 septembre et le 1er octobre 2011, auprès d'un échantillon représentatif de 962 personnes, selon la méthode des quotas.

Partager cet article
Repost0

commentaires