Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 septembre 2011 2 06 /09 /septembre /2011 00:40

Lutte contre le déficit : courage et justice



Lutte contre le déficit : courage et justice
De nouveaux efforts vont ainsi être fournis afin d’économiser 1 milliard d’euros en plus dès cette année et 11 milliards en 2012, tout en permettant la sauvegarde des dispositifs en faveur de la croissance, de l’emploi et du pouvoir d’achat (en particulier l’exonération des heures supplémentaires). Contrairement à de nombreux pays européens, le Gouvernement n’a pas fait le choix de l’augmentation générale des impôts, mais celui de la suppression de niches fiscales inefficaces.

De plus, tous les Français seront concernés par ces efforts à hauteur de leurs moyens. Les plus grandes entreprises comme les Français les plus aisés seront davantage mis à contribution que les autres. Ainsi, près de 82 % des mesures permettant des recettes supplémentaires les concernent. Par ailleurs, les Français touchant plus de 500 000 euros par an devront s’acquitter d’une contribution exceptionnelle tant que le déficit de notre pays sera supérieur à 3% du PIB.

Grâce à ces efforts, la France pourra tenir ses engagements de maîtrise de la trajectoire de la dette publique (5,7% en 2011, 4,6% en 2012, 3% en 2013 et 2% en 2014) et conserver la notation « AAA » de sa dette, gage de la crédibilité financière de notre pays et de la soutenabilité de sa dette sur le long terme. L’objectif ainsi est de réduire le déficit et de protéger la croissance et donc l’emploi.

L’ultime étape de ces efforts sera le vote de la règle d’or, instrument qui doit permettre à la France de sortir durablement de la logique de laxisme budgétaire qui a dominé notre pays dans les 30 dernières années. Chacun devra prendre ses responsabilités, à l’instar d’autres pays européens (Espagne où majorité et opposition voteront la règle, Italie, Allemagne…) dans l’intérêt général et ne pas succomber à la tentation des intérêts politiques.

Les élus du groupe Ensemble pour Nantes en appellent à la responsabilité du Maire de Nantes, par ailleurs Président du groupe PS à l’Assemblée Nationale, afin d’œuvrer pour l’intérêt général et de faire pour la France ce qu’il est incapable de faire à Nantes (inflation continue des dépenses de fonctionnement) et à Nantes Métropole (explosion de la dette).
Il se démarquerait ainsi du projet politique socialiste ce qui en ferait, pour une fois, un homme politique courageux.


  
Vendredi 26 Août 2011
Ensemble pour Nantes

 

Partager cet article
Repost0

commentaires