Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 avril 2010 1 26 /04 /avril /2010 11:29

« On ne nous dit pas tout ! »



Tribune NantesPassion - avril/mai 2010
Le Maire l’avait pourtant promis : on allait redensifier la ville, construire à l’intérieur de Nantes tout en privilégiant l’environnement : le grand rêve !

Mais la vérité, c’est le « miroir aux alouettes » : l’exemple du quartier Bottière-Chénaie, le paradis à Nantes ! La réalité : 2.400 euros le mètre carré, des murs déjà fissurés, les pieds dans la boue, de nombreuses malfaçons : de qui se moque-t-on ? Toujours des mêmes, les jeunes ménages et les Nantais à revenu moyen. Leur rêve s’est évaporé.

Alors l’étalement urbain va continuer, obligeant ces catégories de population à subir les bouchons, les entrées difficiles et longues dans la ville le matin et le soir, l’écologie version nantaise quoi !

On connait parfaitement les causes de cet échec :
- des impôts qui augmentent en période de crise (+ 9,5 % depuis 2008),
- les prix des transports publics en hausse contre toute logique environnementale (à Nantes, on n’en est pas à une aberration près),
- la suppression du prêt à taux zéro pour les primo accédants, ça c’est le côté social du maire.

Décidément, rien n’est fait pour aider les classes moyennes à Nantes, en période de crise.
Ile de Nantes, Bottière Chénaie, nouveaux quartiers, quelle est la satisfaction des habitants ? Un diagnostic s’impose : l’autosatisfaction de la mairie ne suffit pas, surtout quand le Maire reste, lui, dans le quartier le plus bourgeois de Nantes.
________________________________________________________________

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires