Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 juin 2013 1 24 /06 /juin /2013 09:55

Julien BAINVEL et les élus du groupe Ensemble pour Nantes tiennent à faire part de leur surprise et de leur indignation suite aux informations selon lesquelles des places en logement social seraient réservées à des clubs sportifs nantais.

Plus surprenant, l’Adjoint en charge du Logement a déclaré qu’il n’y avait aucun contrôle de la Mairie sur ces attributions, ce qui a conduit à leur occupation par des joueurs gagnant bien au-delà du plafond de ressources autorisé ou par des bénévoles. Plus étonnant, la moitié des clubs sportifs concernés ne serait pas au courant de cette possibilité.

Cette situation est ubuesque alors même que le Président de Nantes Habitat est le Maire de Nantes et que près de 20.000 demandes de logement social restent insatisfaites sur la métropole. Au total plus de 350 places seraient ainsi réservées à des associations sans aucun contrôle. Ces places sont donc attribuées de manière très opaque.

Ce constat, les élus du groupe Ensemble pour Nantes le dénoncent depuis de nombreuses années. Ils rappellent que, malgré leurs demandes répétées, la Municipalité a toujours refusé aux élus de l’opposition une place au sein de cette commission d’attribution sans aucune justification.

L’attribution des logements sociaux serait-elle exercée à des fins politiques ?

Comment justifier alors l’exclusion des élus de l’opposition des commissions d’attribution et l’absence de contrôle des services de la ville ?

Que cache la Municipalité ?

Comment expliquer que les socialistes, chantres de la leçon de morale, aient nommé à la tête de Nantes Habitat un ancien collaborateur de Jean-Marc Ayrault, sans respect d’un minimum de déontologie ?

Combien de privilégiés bénéficient-ils de logements sociaux de manière indue ?

Julien BAINVEL demande au nom de la transparence :

- qu’un contrôle des bénéficiaires des places en logement social soit réalisé par un organisme indépendant afin de garantir leur bonne utilisation,

- qu’une place de censeur leur soit donnée au sein de la commission d’attribution des logements sociaux.

- que le Maire de Nantes, Président de Nantes Habitat s’explique sur les révélations de la presse locale.

Pour les élus du groupe Ensemble pour Nantes, ce dossier rappelle étrangement le déménagement précipité d’un proche du Maire logé dans le parc d’habitat social, juste avant les dernières municipales

Par Julien BAINVEL Publié dans : Ouvrez la à Nantes !

Partager cet article
Repost0

commentaires